• Accueil
  • Les bons réflexes pour co-construire le parcours formation d’un collaborateur

Les bons réflexes pour co-construire le parcours formation d’un collaborateur

Gestion des compétences — GPEC

parcours de formation GPEC



Le succès d’une formation et son retour sur investissement pour l’entreprise dépendent de l’implication du collaborateur. Pour s’assurer de cette dernière, le responsable de formation peut s’appuyer sur la co-construction du parcours formation. Place de la Formation fait le point sur les bonnes pratiques.

En matière d’évaluation de la formation, la qualité du programme et du formateur, ou encore l’organisation de l’enseignement ne sont pas les seuls paramètres à prendre en compte. Le facteur nécessaire et incontournable reste l’implication du salarié dans le projet, qui impacte directement son avenir. S’il n’a pas choisi le thème, si le déroulé du stage ne correspond pas à ses attentes ou si sa demande prend trop de temps pour être validée, le collaborateur apprenant peut montrer un engagement réduit, voire un désengagement, pour l’apprentissage en cours, et peu importe la qualité du plan pédagogique.

Téléchargez le baromètre 2021

Définir le cadre de la co-construction du parcours formation

L’implication du collaborateur dans sa formation professionnelle repose sur sa participation active dans la définition et l’orientation de ses besoins ainsi que le choix des apprentissages pédagogiques à suivre. La co-construction permet l’intégration de cette participation. Ce levier puissant pour le responsable de formation repose sur une parfaite définition du cadre pour le projet de cette co-construction. Toute ambiguïté ou imprécision sur l’orientation souhaitée peut créer des tensions ou de la méfiance, provoquant le résultat inverse à celui recherché.

Les bonnes pratiques :

● préciser les objectifs à atteindre pour le plan formation
● évaluer régulièrement les besoins de chaque collaborateur
● développer des supports digitaux pour centraliser les informations

Les points d’améliorations :

● déterminer à l’avance le plan formation du collaborateur
● laisser un temps infini pour établir le plan formation
● passer outre les perspectives et envies du salarié en termes de formation

 

Comment évaluer les besoins de formation ?

Un processus de co-construction place le collaborateur au centre des attentions. Pour le réussir dans le cadre du plan de formation, le responsable de formation a besoin de disposer d’un maximum d'informations et de mettre en place un suivi de qualité pour suivre la réalisation des objectifs. Cela repose sur un recueil des besoins professionnels et l’évaluation qui en est faite.

Les bonnes pratiques :

● réaliser régulièrement des tests métiers avec des mises en situation
● faire valider le diagnostic des besoins de développement par le collaborateur
● développer des supports digitaux pour centraliser les informations

Les points d’améliorations :

● méconnaître les compétences cachées de chaque collaborateur
● bloquer les transferts de compétences en interne
● dissocier le parcours formation des perspectives d’évolution de carrière


Mettre en œuvre le plan formation

Une fois les besoins du collaborateur recueillis et confirmés, le plus gros reste à faire : programmer les actions pédagogiques de formation validées. Là aussi, le digital vient faciliter la mise en œuvre et le développement des programmes pédagogiques en mutualisant le travail de chacun. La co-construction peut alors vraiment se déployer, car les échanges et les partages deviennent continus.

Les bonnes pratiques :

● consulter et programmer les formations pendant l’entretien individuel
● permettre de changer de session ou de projet de formation à tout moment
● partager l’évaluation des stages de formation déjà réalisés


Les points d’améliorations :

● appliquer des règles différentes selon les collaborateurs et leurs métiers
● limiter l’accès au catalogue et au niveau de la planification autonome des formations
● taire le budget alloué pour le plan formation de chaque collaborateur



La co-construction du parcours formation tient sa réussite dans l’utilisation et l’intégration des outils digitaux. Ceux-ci permettent de lier l’entretien professionnel et la formation professionnelle suivie. Concrètement, au lieu de recueillir ou consulter seulement un souhait au moment de l’entretien annuel ou semestriel, le manager renseigne directement l’orientation des besoins pédagogiques mis en évidence et le collaborateur peut choisir immédiatement la ou les formations qui répondent à ses besoins et son maintien dans l’emploi. Cela peut même aller jusqu’à réserver une session d’enseignement en particulier. Ainsi, qu’il s’agisse du recueil des besoins ou de la programmation des formations, le responsable de formation et l'ensemble des services des ressources humaines disposent de toutes les informations pour chaque emploi et peuvent valider les choix de programmes exprimés. Un gain de temps précieux qui permet d’impliquer non seulement chaque collaborateur, mais toute la chaîne de management de l’entreprise.

Retrouvez notre logiciel de gestion de la formation, l'outil qui simplifie la vie du responsable de formation.

 

Jérôme Lesage Place de la Formation

Jérôme Lesage
Le blog de la formation

 

 

Capture d’écran 2021-05-07 à 12.26.59

Qu’est-ce que la co-construction d’un parcours de formation ?

La co-construction consiste à mobiliser l’intelligence collective avec l’appui des outils digitaux pour permettre aux collaborateurs d’être acteurs de leur parcours de formation. De la sorte, ils sont plus impliqués tout au long des cours qu’ils suivent.


Quelles sont les étapes de la co-construction d’un parcours formation ?

Le principe de la co-construction est de fluidifier tout le processus de formation : de l’expression du besoin à l’évaluation à froid réalisée quelques semaines après une formation. Ce qui suppose de disposer d’outils digitaux qui facilitent l’expression et le partage d’expérience, mais aussi la mutualisation du travail de tous les publics concernés : collaborateur, manager, responsable de formation, DRH, direction financière…


Quels outils digitaux pour co-construire un parcours formation ?

Le responsable de formation doit pouvoir s’appuyer sur une plateforme qui centralise toutes les informations recueillies et à recueillir. Celle-ci doit être accessible par tous selon les protocoles de sécurité adaptés : tests de compétences, recueil des besoins, catalogue des formations, planning des sessions, questionnaire de satisfactions…





 


Vous voulez digitaliser
votre gestion de la formation ?

Découvrez tous les bénéfices de la plateforme
TMS - Training Management Solution !

Contactez-nous !