• Accueil
  • Formation professionnelle : qu'attendre d'une certification ?

Formation professionnelle : qu'attendre d'une certification ?

Évaluation de la formation - Certification

 

Certification professionnelle


Dans le panel des programmes de formation professionnelle, la certification occupe à présent une place centrale. Quelle différence avec les autres formations proposées ? Comment comparer ? Place de la Formation vous explique l’essentiel pour poser les bons objectifs sur une formation certifiante.

Depuis le 5 septembre 2018, et l’adoption de la loi dite « Avenir professionnel », les formations professionnelles avec certification suivent un cadre réglementaire précis. Le texte de loi pose au cœur du dispositif le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Ce dernier valide que les formations certifiées apportent bien les compétences et les connaissances requises pour les activités professionnelles visées. Le responsable de formation et le collaborateur peuvent donc choisir le programme qui correspond le mieux à leur besoin et reconnu par l’ensemble du secteur économique.

 

Comment définir une formation professionnelle certifiante ?

La loi retient trois types de certifications professionnelles reconnues. Toutes font l’objet d’une évaluation et d’une validation au terme de la formation suivie :

● les diplômes et titres professionnels délivrés par ou au nom de l’État : certificat d’aptitude professionnelle, brevet d’études professionnelles, baccalauréat général, technologique ou professionnel, brevet de technicien supérieur, licence, licence professionnelle, master…

● les titres proposés par les organismes de formation qu’ils soient publics ou privés : conducteur d'engins en voirie et réseaux divers, animateur ski nautique, wakeboard, et engins tractés, rédacteur en marketing interactif, responsable marketing et design de mode, boulanger, comportementaliste-médiateur pour animaux de compagnie, agent de médiation dans l’environnement des transports collectifs terrestres, gestionnaire ressources humaines…

● les certificats de qualification professionnelle délivrées par les branches : CQP Gestionnaire production incendie accident risques divers (IARD), CQP Chargé de clientèle, CQP Animateur périscolaire, CQP Gestionnaire de l’administration du personnel et de la paie, CQP Opérateur en traitement des cuirs et peaux d’animaux de boucherie…

 

Quel est le degré de qualification d’une formation certifiante ?

Depuis le 8 janvier 2019, le décret 2019-14 détaille le cadre dans lequel les certifications professionnelles peuvent être mises en place, délivrées et reconnues. Ainsi, chaque formation proposant à son terme une certification doit préciser le niveau de qualification associé et les emplois pouvant être pourvus avec son obtention.

Il y a huit niveaux de qualification :

● niveau 1 : maîtrise des savoirs de base ;

● niveau 2 : capacité à agir dans un environnement connu ;

● niveau 3 : capacité à adapter les moyens utilisés et son comportement aux circonstances (CAP, BEP…) ;

● niveau 4 : capacité à maîtriser un large éventail d'aptitudes et à organiser son travail de manière autonome (BAC…) ;

● niveau 5 : capacité à maîtriser les concepts, les transmettre et élaborer des solutions à des problèmes nouveaux ;

● niveau 6 : capacité à résoudre des problèmes complexes et imprévus (Licence 3, Master 1…) ;

● niveau 7 : capacité à évaluer les risques et les conséquences de son travail (Master 2,…) ;

● niveau 8 : capacité à résoudre des problèmes complexes transversaux à plusieurs domaines de connaissances et piloter des projets de recherche-innovation.



Les habilitations sont-elles considérées comme une certification professionnelle ?

Oui. Les habilitations appartiennent bien à la catégorie des formations certifiantes. D’autant que sans elles, les salariés ne peuvent pas mener à bien leurs missions : ils suivent des enseignements et des mises à jour de leurs connaissances, avant d’être évalués et obtenir la validation qu’ils sont à jour des dernières connaissances. On peut citer à titre d’exemple : habilitation électrique B2V, habilitation électrique H2, habilitation Tramway et autres systèmes de transport guidé, habilitation Hygiène et Salubrité, habilitation des examinateurs-correcteurs du diplôme initial de langue française (DILF), habilitation à la conduite et à la maintenance des installations frigorifiques embarquées à ammoniac à bord des navires…

 

Quel est le lien entre formation certifiante et plan de formation ?

L’ensemble des formations certifiantes forment ce que l’on appelle le socle des connaissances et des compétences professionnelles. Chaque branche d’activités, chaque entreprise en a défini un qui lui permet de connaître et anticiper ses besoins en compétences, mais aussi de reconnaître les formations qui correspondent réellement à ses besoins. Ce socle se retrouve au cœur de la gestion prévisionnelle des emplois et compétences (GPEC). Chaque poste se définit à présent en termes de compétences, de connaissances et niveau de qualification requis. L’usage de la certification permet de s’assurer qu’un collaborateur dispose des hard-skills nécessaires et requises. De plus, la formation certifiante apporte un gage de qualité.

 

Qui propose une certification professionnelle ?

Une formation certifiante relève d’un niveau d'exigence et de reconnaissance élevé. Tout formateur ou organisme de formation ne peut pas délivrer librement une certification professionnelle. Il doit être inscrit au RNCP. On parle d’organisme certificateur. Cette procédure permet au responsable de formation et au salarié d’être certain que la formation ou les formations proposées répondent à un référentiel d’activités, de compétences et d’évaluation validé. Ce qui leur assure la capacité de comparer les programmes entre eux, et retenir celui qui est le plus proche des besoins.

Plusieurs cas permettent à l’organisme de formation de ne pas déposer de dossier auprès de France Compétences qui gère le RNCP. C’est le cas, lorsqu’il obtient un agrément d’une branche professionnelle dans le cadre de la certification de qualification professionnelle ou une habilitation du ministère du Travail pour un titre professionnel inscrit au RNCP. De même, pour proposer une certification professionnelle, il peut nouer un partenariat avec un organisme certificateur. Ce qui lui évite la procédure d’habilitation.

 

Capture d’écran 2021-05-07 à 12.26.59



C’est quoi une formation certifiante ?

Une formation certifiante, appelée aussi certification professionnelle, assure à l’entreprise et au collaborateur que le contenu est de qualité et correspond aux connaissances et compétences recherchées. Elle est reconnue par la branche professionnelle ou l’État.


Qui peut certifier une formation ?

En France, la loi confie à France Compétences la capacité à habiliter un organisme de formation pour délivrer une formation professionnelle certifiante. Dès lors, il est inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Il est aussi appelé organisme certificateur et peut à ce titre présenter des formations proposées par d'autres organismes partenaires, qui eux ne sont pas habilités.


Pourquoi suivre une formation avec certification ?

Pour l’entreprise, comme pour le salarié, la certification professionnelle délivre l’assurance qu’il a bien acquis les connaissances et les compétences requises pour le ou les métiers appelées à être exercés. En effet, chaque formation certifiante procède à une évaluation et une validation des acquis en fin de session. Chaque stagiaire peut être recalé s’il n’atteint pas un niveau minimum de connaissance.

 

 


Vous voulez simplifier
la gestion de vos formations ?

Découvrez tous les bénéfices de la plateforme
TMS - Training Management Solution !

Contactez-nous !