• Accueil
  • Ces 5 questions que pose le succès du CPF

Ces 5 questions que pose le succès du CPF

Gestion de la formation — CPF

Ces 5 questions que pose le succès du CPF


Les salariés se sont (enfin) emparés de leur compte personnel de formation (CPF). Cet engouement vient modifier la politique de formation des entreprises. Place de la Formation a repéré 5 problématiques qui se posent pour les responsables de formation.

 

1/ Est-ce la conséquence du fort intérêt pour le transfert des droits à la formation (DIF) à réaliser avant le 30 juin 2021 ou bien les périodes de télétravail et d’activité partielle forcées en raison des vagues de variants de la COVID-19 ?

A l’heure du bilan, c’est sans doute la conjonction de ces deux phénomènes, la récupération des heures DIF et la Covid-19, ainsi que d’autres facteurs plus diffus qui expliquent que 2,21 millions de formations ont été validées en 2021 avec un compte personnel de formation (CPF) selon les données recensées par la Caisse des dépôts et consignations.

En effet, le dispositif a pu obtenir une très belle visibilité, permettant aux salariés de prendre conscience et de comprendre les modalités pour bénéficier et activer une formation CPF. De fait, cet élan, qu’il faut saluer et encourager, car il va dans le bon sens, doit être mieux pris en compte dans la politique et l’offre de formation.


Je télécharge l'ebook sur le coût de la gestion de la formation

2/ Les salariés vont-ils continuer à valider une formation CPF en 2022 ?

Il est souhaitable que les collaborateurs restent nombreux à demander un financement de formation professionnelle via leur CPF. Cela viendrait valider qu’ils ont compris et saisi les enjeux de se former régulièrement et volontairement. Il faut se rappeler qu’en 2020, il n’y a eu que 984 000 formations validées, et en 2019, 517 000. Une baisse en 2022 ne serait pas un bon signe.

Le détail des formations suivies en 2021 montre que cet engouement pourrait ne pas être conjoncturel. Les cours d’anglais occupent la première place avec 377 000 financements accordés. En deuxième position, on trouve le permis de conduire, avec 310 000 demandes financées. Et au troisième rang, il y a la création et la reprise d’entreprise avec 220 000 formations financées. Des items qui restent d'actualité pour 2022.



3/ Les entreprises doivent-elles mieux accompagner leurs collaborateurs sur la gestion de leur CPF ?

Sauf accord spécifique, l’entreprise n’intervient pas dans le choix et le suivi de formation financée par un CPF. Le collaborateur est le seul décideur. L’employeur donne son avis seulement pour indiquer s’il accepte la demande d’absence pour bénéficier d’une formation sur les heures travaillées.

Le succès du CPF peut être une opportunité pour les entreprises de s’impliquer plus, avec ou sans accord collectif qui concerne plus le financement avec abondement aux 500 euros versés chaque année à chaque collaborateur, et l’intégration des formations suivies au plan de développement des compétences.

Deux sujets s’imposent. D’un côté, les collaborateurs restent demandeurs d’informations pour sélectionner leurs formations et répartir les heures allouées, 60 heures en moyenne selon la Caisse des Dépôts. D’un autre côté, ils font face à de fortes sollicitations par démarchage téléphonique. Or certains appels s’avèrent être des arnaques. La forte augmentation des formations CPF validées s’accompagne aussi d’une hausse des escroqueries à la formation. L’expertise et l’expérience du service formation semblent un bon rempart pour une information sûre et fiable.

 

4/ Le responsable de formation a-t-il suffisamment d’informations pour tenir compte des formations CPF validées dans le suivi des compétences ?

La multiplication des formations financées par le CPF s’opère en parallèle du plan du développement des compétences déployé par l’entreprise, sauf si un accord collectif prévoit l’association des deux offres. Afin d’avoir une vision juste des compétences acquises et à acquérir pour chaque collaborateur, le responsable de formation a besoin d’être informé des formations suivies en dehors de celles programmées par l’entreprise en accord avec le salarié et son manager.

Le moment où le salarié demande l’autorisation de s’absenter pour suivre une formation paraît le bon moment pour récolter toutes les informations utiles. Même si la formation n’a aucun lien avec le poste occupé, savoir les compétences sollicitées peut ouvrir des perspectives dans le parcours personnel du salarié dans l’entreprise et renforcer tout simplement la connaissance du potentiel caché.

 

5/ L'organisation du travail hybride va-t-elle continuer à offrir les marges de manœuvre en terme de temps dédié à la formation ?

Le succès du CPF en 2021 tient en très grande partie à la domination du télétravail dans l’organisation du travail, quand cela est possible et au développement de l'e-learning et du distanciel. Et les périodes d’activité partielle ont aussi été propices à les occuper par des formations. Si le début de 2022, et le variant Omicron, offrent un contexte favorable, les marges de manœuvre peuvent être moins aisées sur le reste de l’année.

Quoi qu’il en soit, le responsable de la formation et les formateurs auront des arbitrages à faire, pour concilier les formations souhaitées et prévues par l’entreprise et celles décidées librement dans le cadre du CPF. Pour que toutes s’insèrent dans le temps de travail imparti, des négociations seront à mener avec les managers pour permettre le respect des engagements pris avec les clients.

Vignettes blog et newsletter-Jan-17-2022-03-04-01-60-PM


Au total, le succès du CPF oblige le responsable de formation a disposer d’un tableau de bord le plus précis possible, consultable et modifiable à tout moment sur les ressources humaines déployées. Il bouscule la routine qui a pu s’installer dans la gestion de la formation. Mais grâce au digital et à la centralisation des données, la qualité des informations récoltées lui permet de suivre chaque collaborateur et de l'accompagner efficacement dans son parcours formation tout en fluidifiant l’impact d’une absence pour formation sur l’organisation de l’entreprise et la satisfaction des clients.

Place de la Formation - le logiciel de gestion de la formation qui fluidifie votre gestion de la formation.

Jérôme Lesage Place de la Formation

Jérôme Lesage
Le blog de la formation

 

 

Capture d’écran 2021-05-07 à 12.26.59

Pourquoi le CPF rencontre-t-il le succès ?

2021 a vu un alignement des planètes pour le compte personnel de formation (CPF). La crise sanitaire a donné du temps disponible aux collaborateurs pour se former. Le télétravail a accéléré le développement des formations courtes et à distance. Et le transfert des droits individuels de formation vers le CPF a offert une belle visibilité.


Quels sont les enjeux du succès du CPF ?

L’envolée des formations CPF validées en 2021 doit être confirmée en 2022. Le contexte est différent et va demander au responsable de formation de s’assurer que les salariés auront bien tout le temps requis sur leur temps de travail pour suivre les formations désirées. Il doit aussi être en capacité d’intégrer les nouvelles compétences acquises en dehors du plan de formation et des obligations de formation de l’entreprise.


Comment harmoniser le suivi de la montée en compétences des collaborateurs ?

La digitalisation de la gestion et du suivi des formations apporte une solution au responsable de formation. Même si l’entreprise n’est pas toujours impliquée dans le choix d’une formation CPF, elle lui permet d’acter et de prendre en considération les nouvelles compétences acquises, y compris lorsqu’elles ne s'appliquent pas au poste occupé par le collaborateur. Il apporte aussi des solutions pour optimiser la gestion des plannings.




 


Vous voulez digitaliser
votre gestion de la formation ?

Découvrez tous les bénéfices de la plateforme
TMS - Training Management Solution !

Contactez-nous !