• Accueil
  • Animateur et chef d’orchestre : deux missions clés pour le responsable formation

Animateur et chef d’orchestre : deux missions clés pour le responsable formation

Gestion des compétences — GPEC – 22/11/2022


Le plan de développement des compétences est la pierre angulaire de la politique de formation de l’entreprise. Cet outil indispensable implique la participation étroite de nombreuses parties prenantes, internes comme externes, dont la mobilisation nécessite le concours d’une pièce maîtresse : le responsable formation et ses missions « augmentées ».

 

Animateur et chef d’orchestre : deux missions clés pour le responsable formation

 

Les besoins d’upskilling n’ont jamais été aussi importants qu’aujourd’hui, tant l’obsolescence des compétences s’accélère et nécessite agilité, réactivité et de proactivité. Pour contribuer à définir une démarche ambitieuse de GPEC et la déployer – sous forme de gestion des ressources humaines et de plan de développement des compétences –, plusieurs acteurs vont jouer leur partition.

En externe, les branches et Opco (Opérateurs de compétences) apportent des informations clés avec leurs observatoires prospectifs des métiers et des qualifications ; les organismes de formation sont attendus pour conseiller les entreprises, dans une logique de partenariat constructif – par exemple sur l’ingénierie pédagogique et la personnalisation des parcours de formation. En interne, la direction générale et la DRH définissent les orientations court et moyen termes, avec un budget dédié, tandis que les IRP mettent l’accent sur les intérêts des salariés et les dispositifs favorables au maintien de leur employabilité. Quant aux managers et aux collaborateurs, ils expriment leurs attentes opérationnelles, en lien avec leur vécu sur le terrain et les problématiques métier.

Comment lier ces briques, leur donner du sens et exploiter leurs apports ? C’est sur ce point que le responsable formation va jouer un rôle déterminant : celui d’animateur de cet écosystème. Une posture qui permettra de définir au mieux le plan de développement des compétences, pour aller vers des outils et parcours de formation coconstruits, innovants, personnalisés et parfaitement adaptés aux attentes et besoins. Un rôle de chef d’orchestre qui implique de se libérer des tâches administratives, chronophages, avec le concours d’une solution TMS (training management system), au bénéfice d’activités à haute valeur ajoutée pour l’entreprise et les collaborateurs.

Pour Sylvain Humeau, président du Garf (Groupement des acteurs et responsables de formation), le contexte actuel est propice à la reconnaissance du rôle stratégique du responsable formation : « L’enjeu aujourd’hui est d’aider les collaborateurs à développer la méta-compétence “apprendre à apprendre”, ce qui implique de leur faire comprendre qu’ils sont les premiers acteurs de leur développement professionnel. Il faut également redonner du sens à la formation et à son intérêt pour adapter les compétences, avec un travail de sensibilisation de la ligne managériale. Quant aux organismes de formation, nous devons aller vers davantage de partenariat, et moins de relations commerciales. Ils sont attendus pour nous écouter, nous conseiller, challenger notre analyse des besoins, et soutenir nos démarches d’évaluation. »

Je télécharge l'ebook sur le coût de la gestion de la formation

 



Vous voulez simplifier
votre gestion de la formation ?

Découvrez tous les bénéfices de la plateforme
TMS - Training Management Solution !

Contactez-nous !