Les best practices de l’entretien professionnel

Les best practices de l’entretien professionnel

    Qu’est-ce que l’entretien professionnel ?

  • Depuis la loi du 5 Mars 2014, et dès son embauche, le salarié est informé qu’il bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel (initiative de son employeur), quelle que soit la taille de l’entreprise.
    L’entretien professionnel est consacré aux perspectives d’évolution du salarié, notamment en termes de qualifications et d’emploi. La formalisation écrite de cet entretien professionnel est obligatoire, le salarié doit ensuite en avoir une copie.
  • Mais ce n’est pas tout !
  • Tous les six ans, l’employeur devra faire un bilan du parcours professionnel pendant lequel il s’assure que le salarié a bien bénéficié de ses entretiens professionnels. Il fait également le point sur ce qui est légalement imposé : formation professionnelle, certification et progression salariale ou professionnelle.
  • Quels sont les objectifs de l’entretien professionnel ?

  • L’entretien professionnel permet de faire le point sur les formations suivies, les compétences et les perspectives d'évolution du salarié.
  • Lors de l’entretien professionnel, on sécurise le parcours, et on assure l’employabilité !

    Qui est concerné par l’entretien professionnel ?

    L’entretien professionnel est obligatoire pour tous les salariés, et ce depuis la loi du 5 Mars 2014 :
  • ✓ Quelle que soit la nature du contrat de travail : CDI, CDD, contrat de travail temporaire, etc.
  • ✓ Quelle que soit la durée de travail (temps plein ou temps partiel).
  • ✓ Quelle que soit l’ancienneté.
  • ✓ Quels que soient la taille de l'entreprise et le secteur d'activité.
  • Il en va de même pour les salariés sous contrat d'apprentissage ou de professionnalisation. En leur qualité de salarié, ils sont tout autant concernés par l’entretien professionnel. Même s'ils bénéficient déjà d'un accompagnement dans le cadre de leur formation en alternance.

    Quels sont les avantages de l’entretien professionnel ?

    Ces avantages sont multiples :
  • ✓ L'entretien professionnel doit être perçu comme un réel outil de management favorable à l’essor de l’entreprise.
  • ✓ Le salarié fait part de ses aspirations professionnelles, exprime ses besoins en formation et a l’occasion de sécuriser son parcours professionnel.

    À quelle fréquence doit être réalisé l’entretien professionnel ?

    La loi du 5 Mars 2014 impose la réalisation de l'entretien professionnel au moins une fois tous les 2 ans. Il peut avoir lieu sur des laps de temps plus court, dans le cas du retour de certains congés tels que :
  • ✓ Les arrêts maladie longue durée
  • ✓ Les congés maternité ou parental
  • ✓ Les congés sabbatiques
  • ✓ Les congés pour adoption ou soutien familial
  • ✓ Les absences liées à un mandat syndical
  • ✓ Les périodes de mobilité volontaire sécurisée.

    Qui doit planifier l’entretien professionnel ?

    C’est à l’employeur de convoquer le salarié concerné dans un délai raisonnable, soit légalement au moins 8 jours avant la date de son entretien professionnel. Une préparation en amont des deux parties est de rigueur.  

    Quel est le suivi vis à vis de l’entretien professionnel ?

    Tous les six ans, un bilan approfondi du parcours professionnel est organisé afin de vérifier si les 3 actions suivantes ont bien été mises en place pour le salarié :
  • ✓ Le suivi d'au moins une action de formation
  • ✓ L'acquisition des éléments de certification par la formation ou par une VAE
  • ✓ La progression salariale ou professionnelle.

    Sur quoi va porter l’entretien professionnel ?

    L’entretien est un moment d’échange pour aider le salarié à anticiper et à se projeter !
  • Concrètement, l’entretien professionnel sera consacré aux perspectives d’évolution du salarié, particulièrement en termes de qualification, de formation et d’emploi.
  • L’entretien professionnel, c’est aussi un temps pour faire le point !
  • Tous les deux ans, et tous les 6 ans pour un bilan récapitulatif, l’entretien professionnel permet à l’employeur de faire un point avec le salarié sur son parcours professionnel dans l’entreprise, s’en suit une formalisation écrite.
  • Il existe à l’heure actuelle des outils permettant de recenser les entretiens professionnels et de les centraliser. C’est le cas du SI Formation TMS-Training Management Solution. Cet outil développé par le laboratoire RH de Place de la Formation possède également cette fonctionnalité de centralisation et de traçabilité des entretiens professionnels, permettant d’être conforme aux obligations de la réforme.
    Ainsi, la dématérialisation de la grille d’entretien professionnel permet d’en garder une trace constante. Plus de risque de dépasser les délais de réalisation des entretiens professionnels, puisque les filtres permettent de retrouver en un clic ceux qui n’ont pas été réalisés depuis 12, 18 et 24 mois.
  • La formalisation écrite peut être portée par le salarié dans une annexe à son passeport orientation formation.
    En amont et en aval de l’entretien professionnel, le salarié peut bénéficier de prestations de conseil et d’accompagnement, en sollicitant le conseil en évolution professionnelle.
  • Les enjeux de l’entretien professionnel sont donc multiples :
  • ✓ Accompagner le salarié pour identifier ses besoins et formaliser son projet
  • ✓ L’aider à prendre du recul sur son parcours professionnel, et valoriser ce que les formations suivies et expériences vécues, lui ont permis d’apprendre
  • ✓ Garder la trace écrite de toutes les actions de l’employeur qui répondent aux obligations légales suivantes :
    • Adapter le salarié aux exigences de son poste de travail
    • Veiller au maintien de sa capacité à occuper un emploi

    Quelles sont les sanctions de l’employeur en cas de non réalisation des entretiens professionnels ?

    Dans les entreprises d'au moins 50 salariés, si le salarié n'a pas bénéficié au cours des 6 dernières années des entretiens professionnels prévus et d'au moins 2 des 3 actions prévues (action de formation, certification ou VAE, progression), son compte personnel de formation (CPF) est crédité à hauteur de :
  • ✓ 100 heures s'il travaille à temps plein
  • ✓ 130 heures s'il travaille à temps partiel

    Existe-t-il une trame type à la réalisation de l’entretien professionnel ?

    Il n’existe pas un document unique devant faire office de support à la réalisation de l’entretien professionnel, l’entreprise est libre d’éditer elle même sa propre trame.